webleads-tracker

3 min

Comment la réalité augmentée est sur le point de révolutionner la pratique chirurgicale  

La réalité augmentée apparaît comme l’une des technologies les plus prometteuses dans le secteur de la santé, en ouvrant de spectaculaires perspectives de progrès, tant pour les médecins que pour les patients.

Contrairement à la réalité virtuelle, qui consiste à créer un monde en 3D complètement détaché de la réalité de l’utilisateur, la réalité augmentée (RA) permet, elle, d’introduire des éléments digitaux virtuels dans la perception de l’environnement réel. Bien que le concept ne soit pas nouveau, les récents progrès en matière de caméra, de capteurs et de logiciels ont rendu la réalité augmentée véritablement applicable, dans des domaines aussi variés que le jeu vidéo, le marketing, la mode ou encore le tourisme. Mais c’est certainement aujourd’hui dans le secteur de la santé que son application est la plus spectaculaire, et laisse entrevoir des avancées significatives, pour les praticiens comme pour les patients.

 

La RA en pleine croissance dans le secteur de la santé

Les technologies dites « immersives » n’en sont qu’à leur début dans le monde de la santé. Selon une étude récente publiée par Market Research Future, leur adoption pourrait y augmenter de plus de 30% par an d’ici 2023, avec une croissance supérieure de la réalité augmentée par rapport à la réalité virtuelle.

Du diagnostic de maladies à la formation des nouveaux médecins, en passant par la visualisation chirurgicale et la simulation de traitements, les applications de la RA et de la RV dans le secteur médical sont multiples. Il n’est donc pas étonnant que les experts s’accordent à dire que ce type de technologie y est promis à un bel avenir.

Parmi les facteurs de développement de la RA dans la santé, MRF cite notamment la nécessité de réduire des coûts de santé, l’introduction croissante de l’IoT dans le secteur médical, et surtout les bénéfices de plus en plus avérés de son utilisation dans des disciplines médicales variées.

La formation est notamment l’un des champs d’application de la RA qui a d’ores et déjà largement fait ses preuves, dans le secteur médical comme ailleurs. Dans leur apprentissage de l’anatomie et des fonctions biologiques et physiologiques, les professionnels de santé en devenir trouvent dans la RA la capacité non seulement à visualiser le corps humain en 3D, mais aussi et surtout à interagir avec ces représentations virtuelles. Ce qui constitue un atout considérable dans le processus d’apprentissage et de mise en pratique des connaissances.

Mais l’utilisation de la réalité augmentée va aujourd’hui au-delà des murs des salles de classe de médecine pour investir petit à petit la réalité des salles de soin et des blocs opératoires.

 

Ce que la RA va changer dans la pratique chirurgicale

L’une des utilisations les plus spectaculaires de la RA se passe sans aucun doute dans le domaine de la chirurgie. Certains chirurgiens utilisent en effet aujourd’hui la RA pour visualiser en 3D une zone qu’ils ont à opérer. En étant ainsi capables de se projeter dans l’anatomie du patient, tout en ayant accès à des informations en temps réel, ils peuvent véritablement améliorer la précision de leurs gestes et de leurs actes, et réduire considérablement le risque d’erreurs médicales.

La start-up Accuvein a par exemple développé une application de RA permettant de cartographier le corps du patient et de montrer l’emplacement exact des veines afin que le personnel médical puisse procéder à une prise de sang ou à la mise en place d’une intraveineuse avec plus de précision et de rapidité. Une autre application permet de reconstruire une tumeur en 3D observable sous rayons X en temps réel, sans exposition à des radiations. Enfin, la représentation en 3D d’organes sous différents angles permet également de gagner en précision dans la mise en place de points de suture.

Qu’il s’agisse de procédures bénignes ou plus invasives, les applications de la RA dans le monde de la santé, et plus spécifiquement dans celui de la chirurgie, permettent sans aucun doute d’améliorer l’efficacité des interventions et la manière dont les patients sont pris en charge.

Les progrès en cours et à venir en matière de RA, mais aussi d’imagerie médicale et d’intelligence artificielle, s’ils sont combinés à une appétence croissante des professionnels de santé, pourraient bel et bien révolutionner le monde de la santé, à bien plus courte échéance qu’on ne pourrait l’imaginer.

 

 

NOUS CONTACTER