webleads-tracker

5 min

Nouveaux usages et équipements en 2021, l’année du grand virage en entreprise

À chaque crise, son lot de conséquences, de nouvelles mesures, d’efforts d’adaptation. Puis progressivement viennent de nouvelles habitudes, de nouveaux comportements, généralement sous-tendus par des questions sociétales fortes. Le matériel de travail n’y fait pas exception. À l’aune d’une épidémie dont le contrôle tarde, tour d’horizon des changements légers ou plus profonds dont les entreprises font l’expérience, en compagnie de Stéphane Juillet, Channel Sales Representative chez Lenovo.

 

10 ans d’appel à la mobilité un peu ignoré… jusqu’ici

Personne ne l’ignore, le concept de mobilité a longtemps fait l’objet d’une vaste littérature, démontrant les innombrables avantages à lever les barrières physiques de l’entreprise. Mais l’invraisemblable situation dans laquelle nous sommes plongés depuis un an maintenant fait apparaître une réalité de terrain contrastée et montre qu’une part encore importante d’entreprises n’avait pas finalisé sa stratégie d’équipement. Estimée parfois accessoire, parfois complexe à mettre en œuvre ou tout simplement, à tort ou à raison, luxueuse, la mobilité n’est pas apparue comme un levier de croissance suffisant pour décider du dernier coup de collier.

 

Les entreprises en ont-elles pris le chemin en 2020 ?

« Si les analystes annoncent 13 % de croissance pour les 5 plus grands constructeurs de hardware en 2020 dont Lenovo, nous avons principalement constaté une augmentation des ventes de notebooks, notamment auprès du secteur public » pondère Stéphane Juillet. Et pour cause, la levée du confinement s’est principalement traduite auprès des entreprises par le vœu de reprendre l’activité et de rattraper le retard, avant toute velléité de transformation.

Mais, autre année, autres perspectives, le télétravail semble s’installer durablement en 2021. « Actuellement, les collaborateurs se rendent en entreprise un à deux jours par semaine, et rien n’indique un retour massif dans les locaux prochainement, au contraire ».

Les 9 vies du PC

C’est donc contraintes et forcées, plutôt qu’acquises à la cause, que les entreprises s’équipent et équipent leurs collaborateurs. Dès lors, la pandémie a lancé les entreprises sur un cheminement qu’elles ne sont pas près de quitter et 2020 a fait émerger beaucoup de paradoxes. « La demande est très diversifiée, parce que la mobilité l’est tout autant. Si les tablettes et smartphones sont plébiscités, ce n’est pas du tout au détriment du PC. Au contraire, nous n’en avons jamais vendu autant! Quoi qu’on en dise, il n’y a pas mieux que le PC pour travailler confortablement  ». En effet, le personal computer reste la cheville ouvrière de la digitalisation, même si son format a évolué, qu’il s’est hybridé et ouvert à de nouveaux usages comme le contrôle par la voix.

L’ordinateur personnel aussi s’adapte aux nouvelles conditions de travail. Les ingénieurs portent leur attention sur l’amélioration de la qualité des vidéoconférences, et cherchent à doter les équipements de périphériques additionnels et ad hoc. « Notre solution Thinksmart View est dédiée à la vidéoconférence et le collaboratif. Elle remplace avantageusement la voix sur IP que plus personne n’utilise et offre une qualité audio et vidéo de niveau professionnel ainsi qu’un terminal téléphonique.»

Un cheminement fait de subtiles conséquences

La mise en place progressive du flex office, la rotation des collaborateurs et le travail à distance vont avoir dans les semaines et les mois à venir des incidences multiples, à commencer par l’acceptation des collaborateurs de leurs nouvelles conditions de travail. Or, on ne revient pas si facilement que cela sur des comportements nouvellement adoptés, d’autant plus incités qu’ils se nourrissent de mesures complémentaires.

À l’absence des salariés dans l’entreprise s’ajoute la réduction des m² alloués au travail et les réflexions que cela induit sur les espaces collaboratifs. « Il faut effectivement prendre en compte l’environnement de travail au sens large dorénavant. Des besoins nouveaux émergent, comme des casques réducteurs de bruit ou un double écran. » Ce qui n’ira pas sans quelques difficultés en ce début d’année pour suivre la demande, que ce soit au niveau des composants PC que des dalles écran.

Autres domaines particulièrement impactés par cette mixité des modes de travail, le management et le recrutement. D’une part, il est permis de penser que l’accélération du télétravail ouvrira d’importantes perspectives de recrutement à l’international, une fois les entreprises affranchies de leurs exigences de contrôle sur site. Mais a contrario, on ne managera plus une équipe worldwide comme on manage en vase clos, ce qui demandera aux managers de se réinventer.

 

La sécurité, le premier pas vers la digitalisation renforcée

Il existe mille façons de digitaliser une activité et d’entamer sa petite révolution à l’échelle de l’entreprise. Les contraintes de sécurité qu’implique le télétravail en est une, et leur effective prise en compte, le pas indispensable pour placer l’entreprise sur cette trajectoire.

La sécurité du poste client n’est toutefois pas encore totalement intégrée. Il demeure beaucoup de travail sur la partie applicative, l’hébergement et la sécurisation des données et des transactions pour aller plus loin ensuite. Il ne faut pas se faire de fausses idées. On ne se digitalise pas en 3 mois et l’accompagnement demeure indispensable, particulièrement dans cette époque d’urgence à dégager de nouveaux moyens de travailler.

« Nous constatons une problématique de sécurité généralisée, qui fragilise les entreprises. En 2020, elles ont connu en moyenne 29 cyberattaques chacune. Chez Lenovo, nous savons que la sécurité est aussi une question matérielle. La stratégie sécurité de nos PC et notebooks est conçue dès la définition du design et repose sur notre plateforme ThinkShield de sécurité globale, un portefeuille de sécurité numérique commun à toutes nos solutions, du smatphone et PC au datacenter».

Cela étant dit, accepter de mettre les mains dans le cambouis sécurité de son IT, c’est aussi préparer l’avenir. Un avenir fait de 5G notamment, naturellement dédiée à l’entreprise (bien plus qu’aux consommations grand public) et avec elle, la réalité virtuelle et augmentée. « Les entreprises restaient encore en phase d’observation sur ces technologies. Depuis quelque temps, nous remarquons un net regain d’intérêt pour l’AR/VR, avec une accélération sur les POC et des passages en production ».

Cabinets d’architecture, BTP, secteur manufacturier, formation en entreprise, assistance à distance et SAV, télémédecine… les secteurs ne manquent pas pour s’intéresser à l’affaire, y percevant l’opportunité d’une part de donner de nouveaux moyens aux collaborateurs pour poursuivre élégamment leurs activités et d’autre part d’aborder concrètement le futur de leur métier.

 

Des attentes sociétales également en transformation

Si la qualité des matériels proposés aux collaborateurs, leur modernité et leur puissance continuent d’être attractives, valorisantes et sources de nouvelles compétences, la perception des nouvelles générations sur le rôle des entreprises et leur responsabilité a nettement évolué.

Les préoccupations sont plus centrées sur l’intérêt général. L’écologie, la préservation de l’environnement, la réduction des gaz à effet de serre se hissent sur le podium des attentes des travailleurs vis-à-vis de leur entreprise et en tant que critère de sélection. Les consommateurs de leur côté deviennent un levier puissant de transformation sociétale, en étant mieux informés et conscients de leurs impacts. «Lenovo a pour ambition de devenir carbone neutre et nous maintenons pour l’heure nos objectifs annoncés de réduction de GES. Nous avons adopté une approche environnementale globale axée sur la conception du produit, la gestion et les opérations de la chaîne logistique, la gestion de fin de vie des produits, ainsi que sur la santé et le bien-être des employés. Cette politique s’applique à toutes nos opérations. »

De fait, l’urgence à construire de nouvelles mobilités ne doit pas faire oublier les aspirations fortes, exprimées pour un avenir durable. En ce sens, l’expression de la RSE doit aussi se retrouver à travers les choix matériels que fera l’entreprise demain.

 

Téléchargez le livre blanc 

 

NOUS CONTACTER