webleads-tracker

3 min

Les flottes de mobiles d’entreprise Android

Trop de flottes mobiles d’entreprise sont déployées à ce jour sans aucune gestion globalisée. Failles de sécurité, terminaux mal entretenus, perte de temps et d’argent, l’adoption d’une solution d’EMM résoudrait un nombre étonnant de problématiques. En se faisant accompagner, les entreprises ont tout à gagner à professionnaliser la gestion de la mobilité.

 

Gérer ma flotte mobile ? Quelle idée !

À ce jour, 3 milliards de terminaux Android sont utilisés dans le monde. À destination des usages professionnels, 79 % des terminaux tournant sous Android. Or, « seuls 15 % d’entre eux sont gérés à travers une solution d’enterprise mobile management (EMM) selon IDC en 2019» nous dit Antonio Alonso, Android Enterprise Business Development EMEA chez Google.

 

Tous logés à la même enseigne

Tous les secteurs d’activité sont concernés, tous les verticaux, toutes les entreprises quelle que soit leur taille peuvent rencontrer cette situation.

«J’ai échangé avec une très grande société qui équipait ses collaborateurs de terminaux sans solution de EMM / MDM (mobile device management) » souffle Antonio Alonso. Nous ne saurons pas qui, mais nul n’est besoin de vendre la mèche pour savoir que dans de très nombreux cas, il n’existe aucune homogénéité dans la gestion des flottes d’entreprise. Antonio rencontre régulièrement des cas où sur des milliers de terminaux disponibles, seulement une partie est contrôlée et managée correctement, le reste relevant d’équipements personnels ou de renouvellements fantômes.

Naturellement, la palme revient aux TPE et PME, lesquelles, sous l’influence d’une massive digitalisation, équipent leurs collaborateurs sans réflexion préalable, entre urgence, absence de compétences IT, statu quo et manque d’appétence pour les questions de sécurité. En conséquence de quoi, cette digitalisation espérée se traduit au quotidien par d’importantes failles de sécurité, des pannes et des ralentissements permanents, une utilisation compliquée et souvent mal adaptée aux besoins de l’entreprise. De là à considérer que « le crayon et le papier, ça fonctionne, au moins », il n’y a qu’un pas. Mais il serait dommage de se priver d’une exploitation digitale de ses données, non ?

 

Les avantages de terminaux Android domptés

Toutes les situations professionnelles gagneraient à profiter d’une solution d’EMM / MDM. Que l’entreprise dispose d’agences dispersées sur le territoire et un seul service IT, qu’elle fournisse aux cols bleus des tablettes partagées mêlant les données de plusieurs collaborateurs, qu’elle s’inquiète des conséquences d’une utilisation personnelle des terminaux mis à disposition, de leur vol ou du temps consacré à la maintenance, l’EMM répond à de multiples cas d’usages.

Avec une solution d’EMM (Enterprise Mobility Management), les chiffres sont d’ailleurs remarquables : une réduction de 31 % du temps consacré au déploiement et à la gestion des applications et de 75 % pour la configuration, une sécurité améliorée de 75 % et surtout, en termes de productivité et de satisfaction, « 99% des répondants – A FORRESTER TOTAL ECONOMIC IMPACT™ STUDY COMMISSIONED BY GOOGLE – sont d’accord ou tout à fait d’accord pour dire qu’Android Enterprise augmente la satisfaction des employés ». Si la rétention du consommateur est une donnée complexe à obtenir et à analyser (+2 % selon l’étude Forrester), un terminal bien configuré et à jour participe à la réussite d’une transaction ou d’un service, comme l’a expérimenté la SNCF. Et côté déploiement, avec le désormais répandu zero touch, ce sont des flottes entières déployées en quelques minutes.

 

Se faire accompagner, quelle que soit sa taille

Il faut dire que les besoins sont très hétérogènes et le choix de terminaux, d’une rare abondance. Face à l’offre pléthorique et à l’impossibilité pour une petite entreprise de prendre le temps de la réflexion et le recul indispensable pour procéder de façon méthodique, la gestion industrialisée des terminaux est une problématique généralement abandonnée au profit du quotidien.

Il existe des milliers de modèles de terminaux Android dans le monde, le choix est difficile pour une société et la majorité des entreprises le fait sans accompagnement. Alors qu’on passera volontiers par un intégrateur pour son infrastructure, on y songera moins pour son équipement mobile, en particulier quand la flotte ne représente que quelques dizaines d’appareils, voire moins. Reste que chacun d’entre eux représente une porte vers le système.

« Les solutions d’EMM exploitent les API de Android Enterprise. Google a lancé en 2018 le programme Android Enterprise Recommended, qui valide les solutions EMMs ainsi que les terminaux Android contre une série de pré-requis pour le B2B, comme la sécurité ou la gestion. Cela peut aider les sociétés à choisir un EMM ou un terminal plus adapté au B2B, selon les spécificités des métiers » précise Antonio.

En adoptant pour stratégie l’accompagnement d’un intégrateur, l’entreprise se garantit un choix matériel conforme à ses attentes et besoins mais également le soutien de solutions logicielles comme un EMM, dont l’absolue nécessité aujourd’hui ne fait plus de doute.

 

NOUS CONTACTER