webleads-tracker

4 min

Utilisez les solutions de sécurité cloud

L’hébergement de l’infrastructure de l’entreprise sur le cloud bénéficie grandement d’un accès simple et universel. En revanche, cette facilité d’emploi a pour conséquence de plus les exposer aux attaques informatiques et aux comportements inappropriés de la part des utilisateurs. Il faut donc utiliser des solutions de sécurité cloud performantes et mettre en place des bonnes pratiques. C’est à ces seules conditions que le cloud peut prodiguer tous ses bienfaits d’exploitation externalisée.

 

La pro-défense commence par l’identification des menaces

La première phase de la sécurité dans le cloud consiste à bien comprendre vos cas d’usage. Grâce à ce constat préalable, vous procédez à une évaluation des risques précise et pertinente. Les solutions de sécurité dédiées au cloud vous permettent d’accomplir cinq tâches essentielles pour le déploiement d’un système sécuritaire cloud proactif.

Identifiez vos données sensibles et/ou réglementées

Dans le cloud, le plus grand risque encouru est la perte ou le vol de données. Ils peuvent entraîner des sanctions réglementaires mais aussi la perte de la propriété intellectuelle de l’entreprise sur certains produits ou services. Les outils de sécurité cloud intègrent des moteurs de classification des données. Ils établissent une hiérarchie des risques encourus et permettent de connaître la valeur réelle de vos actifs numériques. Suivant leur valeur, vous leur attribuez un niveau de confidentialité plus ou moins élevé.

Sachez comment vos données sensibles sont partagées et accessibles

Les données sensibles peuvent être conservées en toute sécurité dans le cloud. Vous devez cependant surveiller les accès et ceux qui les partagent. Les solutions de sécurité cloud définissent des autorisations sur les fichiers et les dossiers. Il en va de même pour les rôles attribués aux utilisateurs, leur emplacement d’accès et le matériel spécifique, surtout s’il est personnel, qu’ils utilisent.

Prenez connaissance des risques inhérents à l’utilisation du cloud

Il faut être conscient que de nombreux utilisateurs sont susceptibles de souscrire un compte dans le cloud public ou hybride sans vous en avertir. Il peut s’agir d’un compte de stockage (stockage de photos par exemple) ou de l’utilisation non supervisée de convertisseurs de documents en PDF en ligne par exemple. Ce sont autant de portes d’accès dérobées à votre propre infrastructure. Utilisez votre proxy web, votre pare-feu ou les journaux d’activités pour découvrir quels services cloud sont utilisés à votre insu. Évaluez leurs profils de risque pour éventuellement bloquer ces accès.

Procédez à une évaluation des différentes offres IaaS

Les services cloud IaaS (Infrastructure en tant que Service) exposent de nombreux paramètres critiques pour les contrôles de sécurité. Mal configurés ils constituent des faiblesses exploitables. Commencez par procéder à l’audit de vos configurations de la gestion des identités, des accès, de la configuration du réseau et du cryptage des informations.

Découvrez les comportements à risque des utilisateurs

Les employés négligents peuvent avoir un comportement aussi dangereux que les attaques des hackers qui compromettent votre infrastructure. Il existe des outils cloud d’analyse du comportement des utilisateurs. Ils exposent les anomalies pour prévenir les pertes de données ou les accès malveillants.

Prenez les mesures sécuritaires qui s’imposent

Une fois que vos risques de sécurité dans votre environnement cloud sont connus, vous pouvez définir et appliquer une stratégie pour sécuriser vos services. De nombreuses technologies peuvent vous aider à mettre en œuvre les meilleures pratiques sécuritaires. Vous les gérez finement et en temps réel.

Appliquez vos politiques de protection des données

Vos données étant désormais classées comme sensibles ou réglementées, vous pouvez mettre en pratique des politiques qui les régissent. Ces informations peuvent être stockées dans le cloud ou éventuellement mises en quarantaine. Vous pouvez aussi les supprimer si elles sont altérées ou si elles sont utilisées d’une façon non conforme en matière de politiques sécuritaire et règlementaire.

Cryptez vos données sensibles avec vos clés privées

Le cryptage proposé par les outils de sécurité cloud protège efficacement vos données. Les fournisseurs qui hébergent vos services ont cependant toujours accès à vos clés de cryptage qu’ils ont générés. Cryptez plutôt vos données à l’aide de vos propres clés privées pour assurer le meilleur niveau de confidentialité.

Fixez des limites de partage des données

Dès que vos données sont enregistrées sur le cloud appliquez vos politiques de contrôle d’accès informatique. Définissez sans tarder les droits d’accès (lecture, écriture, etc.) aux dossiers et aux fichiers pour les utilisateurs et les groupes dont ils sont membres. C’est souvent plus facile lors de l’établissement de la protection d’une nouvelle organisation.

Empêchez la copie de données vers des appareils non gérés

Les outils de sécurisation du cloud permettent de réguler l’accès aux données qui y sont enregistrées. N’oubliez pas qu’elles sont accessibles au moyen d’une simple connexion internet depuis n’importe quel point géographique. Avec le programme approprié bloquez les téléchargements vers des appareils non gérés. Au besoin exigez une vérification de sécurité, et des rapports, automatiques avant tout accès aux ressources comportant des risques.

Appliquez une protection avancée contre les logiciels malveillants

Si vous utilisez le cloud en mode IaaS vous êtes responsable de la sécurité de vos systèmes d’exploitation, de vos applications et du trafic réseau (overall security). Créez une liste blanche des applications et des niveaux de consommation de la mémoire pour vos différentes charges de travail. Les outils de sécurité appropriés ont recours à l’apprentissage machine pour détecter les violations de vos paramètres.

Répondre le plus tôt possible est essentiel

Les incidents inévitables qui impactent vos solutions de cloud nécessitent une réponse plus ou moins automatisée. Elle doit prendre en compte les éléments suivants :

– Effectuez des vérifications redondantes pour les scénarios d’usage à haut risque. C’est le cas si un utilisateur accède à des données sensibles à partir d’un nouvel appareil par exemple. L’authentification à deux facteurs doit être automatiquement requise.

– La création de chaque nouveau service doit faire l’objet d’un ajustement des politiques d’accès au cloud. Les outils de sécurité cloud permettent une mise à jour automatisée des politiques d’accès au web par exemple.

– Scannez régulièrement, voire automatiquement, les fichiers stockés dans le cloud avec un anti-malware. C’est le meilleur moyen pour éviter les attaques de rançonnage ou de vol de données.

En conclusion

Les services d’informatique en nuage évoluent, tout comme les défis et les menaces qu’ils encourent. Restez au courant des mises à jour des outils de sécurité des fournisseurs de cloud computing. Vous pourrez alors ajuster vos politiques sécuritaires en conséquence. La bataille pour la sécurité de votre espace cloud est sans fin. Choisissez le fournisseur qui propose les outils réseaux les plus professionnels et utilisez-les à leur plein potentiel.

 

Categories: Cloud

NOUS CONTACTER