webleads-tracker

3 min

Qu’est-ce que le cloud privé ?

Les utilisateurs sont désormais bien conscients des avantages procurés par le cloud public. La facilité avec laquelle ses ressources sont consommées et les économies tirées de son utilisation sont connues de toutes et tous. Le cloud computing a établi la nouvelle norme à laquelle les équipes informatiques internes sont désormais tenues. Les PME ont été particulièrement séduites par ce type d’infrastructure informatique. Il peut être difficile de répondre à ces attentes avec des ressources internes qui n’ont pas été conçues pour fournir ce type de service. Pour bénéficier des bienfaits d’une exploitation des applications d’entreprise internes en mode SaaS (Software as a Service), il est possible de gérer un cloud privé. Il dispose des mêmes avantages de son alter ego public et, comme lui, expose certaines forces comme certains inconvénients.

 

Pourquoi le cloud privé est-il important ?

Les évolutions actuelles des dernières préférences de consommation des données numériques sont adaptées à l’environnement moderne de développement des applications. Alors que toutes les entreprises entament leur transformation numérique et créent de nouvelles applications hautement distribuées, le cloud public ne répond aujourd’hui plus aux besoins de développement. Cela vaut pour le stockage, les communications, la sécurité et le mode de travail, entre autres, le tout en prenant en compte des coûts qui doivent toujours être plus abordables. Les clouds privés sont une solution conçue pour répondre aux besoins de la transformation numérique et à la réactivité de l’écosystème informatique face à l’évolution des exigences des clients. L’objectif est de pouvoir offrir la facilité d’utilisation du cloud public, une infrastructure externe, sans sortir des espaces de l’environnement informatique interne.

 

Comment fonctionne le cloud privé ?

Le cloud privé est un équivalent interne du cloud public. Il fonctionne sur les propres serveurs de l’entreprise. Il permet de consommer et de modifier facilement l’allocation des ressources grâce à une méthode de libre-service. Elle nécessite peu d’interactions avec les équipes informatiques internes. Les utilisateurs cherchent à réduire le temps nécessaire pour fournir de nouvelles ressources ou modifier les instances existantes en fonction de l’évolution des besoins. C’est le cas pour les accès documents, le stockage, l’emploi des outils internes, etc. Avec un cloud privé, le désir est de réduire la dépendance à l’égard des plateformes externes qui ne sont pas gérées par l’équipe interne, tout en offrant la réactivité que les utilisateurs finaux exigent.

Pour fournir une solution de cloud privé, une équipe informatique interne doit partir de l’expérience professionnelle de l’utilisateur final et aligner les ressources technologiques pour répondre aux exigences associées. Pour l’utilisateur final, la façon dont il demande et alloue les ressources accessibles se fait par le biais d’une interface en libre-service. Elle lui donne la possibilité de sélectionner instantanément les ressources dont il a besoin pour son activité et de les faire attribuer rapidement. Pour l’équipe informatique, l’automatisation devient un outil permettant d’entreprendre de grandes réductions des frais généraux nécessaires pour répondre à ces demandes d’utilisateurs, en allouant les ressources disponibles aux utilisateurs finaux à la demande.

Grâce à un cloud privé, les frictions entre les utilisateurs et l’équipe informatique sont réduites. En réduisant le nombre d’ouverture de tickets d’incident, les utilisateurs peuvent passer plus de temps à être productifs. Les équipes informatiques passent moins de temps à traiter des demandes d’approvisionnement moins stratégiques et plus de temps à prendre des décisions technologiques stratégiques.

 

Le cloud privé exige une gestion interne en temps réel

Le cloud public a fourni un exemple de prise en charge aisée des besoins changeants des entreprises. Il procure une réactivité immédiate aux différentes demandes de changement et aux modifications des performances. Avec un cloud privé, les utilisateurs bénéficient de la même facilité d’utilisation que celle offerte par la consommation de ressources du cloud public mais à partir d’une plateforme interne. Compte tenu de la diversité et de l’évolution des modèles de croissance de multiples applications d’entreprise, l’équipe informatique a besoin d’une plateforme de cloud privé qui puisse évoluer avec beaucoup de souplesse.

Un cloud privé efficace est lui aussi en mesure de fournir des performances, des systèmes prévisibles et la possibilité de les modifier à la demande. L’équipe informatique doit édifier un cloud privé à partir de nouvelles applications évolutives. Elle doit prédire chaque charge de travail et tirer parti d’outils d’automatisation avancés pour éviter autant que possible les tâches manuelles répétitives. En revanche, à la différence des clouds publics managés par leurs fournisseurs, la gestion du cloud privé est entièrement confiée aux équipes de collaborateurs en interne. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’utilisation d’un cloud privé n’est pas recommandée aux TPE.

 

NOUS CONTACTER