webleads-tracker

3 min

Qu’est-ce qu’une infrastructure cloud ?

Le cloud computing est une tendance informatique révolutionnaire pour les entreprises de toutes tailles et dans pratiquement tous les secteurs. Il est devenu une composante essentielle d’un écosystème moderne et d’une stratégie d’intégration des applications. Au lieu d’investir dans du matériel coûteux tout en devant gérer et maintenir un centre de données en interne, les entreprises se tournent vers des fournisseurs pour obtenir une infrastructure de cloud flexible afin de fournir des ressources informatiques, de réseau et de stockage modernisées.

 

Une répartition à trois niveaux

Une infrastructure basée sur le cloud repose sur l’emploi de quatre types de ressources. Ce sont les serveurs, les systèmes de stockage de l’information, les logiciels de gestion et le réseau. Ce sont ces composants, tous nécessaires pour créer des applications qui sont ensuite accessibles via le cloud. On peut accéder à ces applications à distance via l’internet, les services de télécommunications, les réseaux étendus (WAN) et d’autres moyens de réseau.

Au niveau matériel, l’infrastructure cloud comprend trois types de systèmes. Ils coopèrent, sont supervisés et gérés par des logiciels spécialisés afin d’assurer le bon fonctionnement des services.

  • La partie informatique de l’infrastructure est fournie par des baies de serveurs afin de fournir des services en nuage pour divers services et partenaires.
  • La mise en réseau sert au transfert de données vers l’extérieur ainsi qu’entre les systèmes informatiques et de stockage. Cette partie de l’infrastructure repose sur des routeurs et des commutateurs.
  • Le stockage dont les capacités sont généralement considérables utilise, entre autres, une combinaison de disques durs et de stockage flash.

 

L’infrastructure cloud en tant que service

Une infrastructure cloud en tant que service (IaaS), comme toute technologie cloud, est accessible via Internet par le datacenter d’un fournisseur cloud. Il est responsable de la maintenance et de la gestion des matériels, des solutions de stockage, de la mise en réseau et du portail d’accès aux ressources. Il donne au client le contrôle d’outils avec lesquels il gère ses applications, ses données, et avec lesquels il mesure la performance de son environnement.

Avec une solution IaaS dans le cloud, des services d’infrastructure importants sont disponibles. On citera la surveillance du réseau, la sécurité, la facturation, la reprise rapide après sinistre et l’équilibrage de la charge de calcul. L’IaaS propose également une automatisation et une orchestration avancées. Elles simplifient la gestion des applications et facilitent l’installation des systèmes d’exploitation. Il en va de même pour déployer des logiciels médiateurs, pour le lancement de machines virtuelles hébergées et pour la création d’espaces de stockage et de sauvegardes des charges de travail. Vous bénéficiez alors d’une capacité de supervision complète de toutes les ressources de vos utilisateurs.

 

Infrastructures de cloud privé, public et hybride

Une infrastructure cloud est proposée selon trois méthodes : privée, publique et hybride. Chaque modèle garantit un degré variable de sécurité, de contrôle et de gestion.

 

Une architecture en cloud privée

Avec une architecture en cloud privée, l’activité est assurée en interne et sur site. Les ressources sont partagées en interne entre des utilisateurs protégés. Cela permet d’assurer un niveau élevé de contrôle et de sécurité pour les données sensibles. Cette méthode est préférable lorsqu’une entreprise est suffisamment grande pour exploiter efficacement son propre centre de données en cloud et dispose du budget nécessaire pour le financer.

 

Une architecture en cloud public

Une architecture en cloud public est un service fourni, géré et entretenu hors site via Internet. Cette forme d’infrastructure aide à rationaliser les flux de travail et la collaboration sur les applications entre de nombreux utilisateurs. Le partage des ressources est plus efficace, c’est le cas pour des applications comme le courrier électronique par exemple. Toutefois, le risque de vulnérabilité est plus élevé dans le cas d’une offre cloud privée. Cela reste toutefois une bonne option pour les TPE/PME. D’autant que la tendance actuelle est au net renforcement des clouds publics.

 

Une architecture de cloud hybride

Une architecture de cloud hybride comprend une combinaison d’offres de cloud privées et publiques. Cette offre combine l’efficacité d’un nuage public et la sécurité d’un nuage privé. Cependant, une entreprise doit gérer nombre de plateformes à la fois tout en assurant une intégration transparente du système hybride créé. L’avantage du cloud hybride réside sans nul doute dans sa grande flexibilité. Cette solution remporte de plus en plus de succès auprès des entreprises dynamiques en quête d’agilité. D’autant que le bon équilibrage entre les parties publiques et privées du cloud hybride peut résulter en une optimisation des coûts d’exploitation et de mise à l’échelle.

 

NOUS CONTACTER