webleads-tracker

4 min

Informatique en nuage : qu’est-ce que c’est et pourquoi l’utiliser ?

Selon une étude d’IDC, l’informatique en nuage représente aujourd’hui plus d’un tiers de toutes les dépenses numériques dans le monde. Les dépenses en informatique traditionnelle et interne continuent à diminuer. Les charges de travail continuent à se déplacer vers le cloud, public ou privé à cause de ses nombreux avantages. Le Gartner Group prédit que la moitié des entreprises mondiales qui utilisent actuellement le cloud auront fait le choix de l’informatique en ligne d’ici 2021. Il devient donc urgent de bien comprendre l’informatique en nuage et ses possibilités qui sont intimement liées à la transformation numérique. C’est l’outil digital par excellence qui confère de l’agilité et de la croissance aux entreprises.

 

Qu’est-ce que le cloud computing ?

Le cloud computing, en français informatique en nuage, est la fourniture de services informatiques à la demande. La forme de solution la plus connue est le SaaS. Ce modèle base l’exploitation des logiciels sur une solution 100% cloud. Les applications, le stockage d’informations, la puissance de traitement et toute l’infrastructure qui permet de l’exploiter se fait sur internet. La consommation de ces services se fait sur la base d’un système de paiement à l’utilisation. L’entreprise peut se connecter à un service cloud pour bénéficier d’un stockage et pour exploiter une solution depuis n’importe quel ordinateur. La seule condition préalable pour l’accès au service cloud, et même au cloud gratuit, est que votre ordinateur puisse accéder à internet.

Le concept fondamental de l’informatique en nuage est que l’emplacement d’un logiciel, le matériel ou le système d’exploitation sur lequel il fonctionne, sont sans importance pour l’utilisateur. Il est cependant évident que pour de nombreux clients, la localisation de leurs services et de leurs données reste importante. Pour les particuliers et les PME le cloud gratuit offre des services de stockage qui bénéficient de la sécurité cloud. Les solutions de stockage en ligne, qui incluent le stockage de données et le stockage de fichiers, intègrent une option qui crypte les informations. Le stockage en ligne proposé par Google Drive propose de nombreux Go de stockage cloud. On peut y héberger aussi bien des photos prises par un smartphone qu’effectuer un stockage de fichiers multimédias ou un stockage de données.

Comment fonctionne le cloud computing ?

Plutôt que de posséder leur propre infrastructure informatique ou leurs propres centres de données, les entreprises peuvent la louer auprès d’un fournisseur de services de cloud computing. L’un des avantages de ce modèle d’utilisation est que les entreprises évitent ainsi les coûts initiaux de création de l’infrastructure et la complexité liée à sa possession et à sa maintenance. Elles ne payent simplement que pour ce qu’elles utilisent, quand elles l’utilisent. Le modèle économique est aussi avantageux pour les fournisseurs de services de cloud computing. En effet, ils peuvent bénéficier d’importantes économies d’échelle en fournissant les mêmes services à un large éventail de clients.

Quels sont les services de cloud computing disponibles ?

Les services de l’informatique en nuage couvrent aujourd’hui un large éventail d’options. Elles vont du simple stockage à la mise en réseau, de la bureautique en ligne jusqu’à l’intelligence artificielle. Pratiquement tous les services qui ne nécessitent pas que vous soyez physiquement proche du matériel informatique que vous utilisez, peuvent désormais être fournis via le cloud. Les services de stockage sont les plus utilisés surtout sur le cloud gratuit. Même si les capacités offertes n’atteignent pas le To, le stockage en ligne gratuit est à lui seul une bonne nouvelle pour les petites organisations.

Quels sont les exemples d’informatique en nuage ?

Le cloud computing est à la base d’un grand nombre de services. Cela inclut des services grand public comme l’email ou la sauvegarde des photos sur votre smartphone. Ces services permettent aussi aux grandes entreprises d’héberger toutes leurs données et d’exécuter toutes leurs applications dans le nuage. Le modèle de l’informatique en nuage est tellement avantageux que même les géants de l’informatique l’utilisent en interne. Le cloud computing est l’option par défaut pour de nombreuses applications du commerce. Les vendeurs de logiciels les proposent de plus en plus sous forme de services sur Internet, liés à un abonnement.

Pourquoi passer au Cloud ?

L’utilisation des services cloud implique que les entreprises n’ont pas à acheter ou à entretenir leur propre infrastructure informatique. Il n’est plus nécessaire d’acheter des serveurs, de mettre à jour des applications ou des systèmes d’exploitation. Pour les applications de base, comme le courrier électronique par exemple, un prestataire spécialisé dans l’exploitation et la sécurisation de ces services possède de meilleures compétences qu’une organisation commerciale ou industrielle. Les services en nuage fournissent donc un service plus sûr et plus efficace. L’utilisation des services en nuage autorise une plus grande agilité aux entreprises. Elles finalisent plus rapidement leurs projets sans avoir à supporter des coûts initiaux et des investissements numériques importants. Elles ne paient que pour les ressources de l’offre cloud qu’elles consomment.

Lorsque la charge de travail augmente la nature élastique de l’offre cloud permet de la faire évoluer rapidement. C’est le principe de mise à l’échelle. Si une application connaît des pics d’utilisation importants, il est financièrement intéressant de la faire héberger dans le nuage. Le matériel et les logiciels qui lui sont dédiés ne restent pas longtemps inactifs en interne. L’hébergement du courrier électronique ou la gestion de la relation client (CRM) dans le nuage soulage la charge de travail du SI. L’économie est accentuée par le fait que ces applications ne génèrent pas beaucoup d’avantage concurrentiel. Le passage à un modèle de services permet également de déplacer les dépenses d’investissement vers les dépenses d’exploitation.

Les coûts de la migration vers l’informatique en nuage

Pour la majorité des entreprises une migration vers les environnements de cloud peut ne pas être simple. Ce sont les applications et les données existantes qui définissent quels systèmes et serveurs il faut préserver en l’état et lesquels peuvent être transférés vers une infrastructure dans le nuage pour y être hébergées. Le déploiement cloud est une opération potentiellement risquée et coûteuse qui nécessite certaines compétences et certains outils. La migration vers le cloud est un projet dont il ne faut pas sous-estimer l’ampleur.

Adapter le SI à un mode de fonctionnement 100% oblige de bien étudier le nouveau tarif total de la prestation. La nécessité de réécrire des applications pour les optimiser en vue de les porter vers un service cloud peut représenter l’un des coûts les plus importants de la migration. Tout dépend de leur complexité et de leur niveau de personnalisation. Il en va de même pour le transfert de données et pour les sauvegarder entre les systèmes. Le meilleur moyen d’éviter ces écueils et de faire appel à des conseillers spécialisés qui sauront également vous aviser au niveau des options de facturation. Là aussi, les offres ne sont pas encore totalement transparentes.

 

NOUS CONTACTER