webleads-tracker

4 min

Travail à distance : Desktop as a Service et VDI, soyez prêts quelles que soient les circonstances

Dans le monde du travail à distance, les infrastructures de bureaux virtuels et le Desktop as a Service représentent deux solutions aux ambitions similaires, mais dont la mise en œuvre diffère. Au demeurant, c’est principalement leur absence au sein des entreprises qui a caractérisé ces solutions ces derniers mois. Et parce que leur usage s’est rendu manifestement indispensable, il est temps de mettre à profit la relative accalmie pour étudier sérieusement les mesures à prendre, et être prêt, au cas où.

 

Les effets de l’impréparation

La notion d’incertitude a-t-elle pris une certaine importance, récemment, à vos yeux ? Certainement oui, au point d’ailleurs qu’il serait plus judicieux d’en parler au pluriel. Du point de vue de l’entreprise, c’est peut-être même un euphémisme. Incertitudes sur les conditions de reprise de l’activité, incertitudes sur l’aptitude d’une organisation à adopter rapidement de nouvelles pratiques, incertitudes quant au temps disponible pour réagir et s’adapter.

Point noir du télétravail imposé en urgence, l’accès au système d’information par les collaborateurs s’est fait de manière chaotique ou ne s’est d’ailleurs pas fait du tout. Applications inaccessibles depuis l’extérieur, mode dégradé, sécurité en berne, c’est parfois dans une certaine douleur que les salariés ont mis bout à bout les rares solutions disponibles pour travailler. Et l’indisponibilité manifeste s’est généralement traduite par la mise au chômage technique de beaucoup.

 

Une perception tronquée des besoins de mobilité

Ces dernières années, les constructeurs et les éditeurs ont largement mis l’accent sur la mobilité des travailleurs. Pour eux, postes de travail virtuels et espaces digitaux permettent une meilleure organisation du travail, un gain de productivité, un assouplissement des contraintes notamment pour tous ceux en contact avec la clientèle et une facilitation des échanges. Or ce qui a pu être mis à disposition des collaborateurs dits mobiles, pour les entreprises les plus conscientes de l’impact positif de ces technologies sur leurs modèles, ne l’a cependant pas été pour les travailleurs statiques. Ni les ambitions environnementales, ni la pression immobilière ni les efforts pour améliorer l’équilibre entre le travail et la vie privée n’ont véritablement changé la donne, la mobilité étant perçue comme une exception en entreprise, voire comme un avantage à certains égards. Les entreprises ont donc montré plus de réticence à déployer de nouveaux usages, quand les anciens ne présentaient pas, à première vue, d’inconvénients majeurs.

 

Les gains inattendus de l’évolution vers une infrastructure moderne

En revanche, c’est avec plus de succès que la modernisation de l’infrastructure IT s’est opérée. À commencer par l’introduction en entreprise de solutions d’hyperconvergence, qui ont largement convaincu par leur simplicité d’implémentation et d’usage. Adaptée à de multiples types de workloads, l’hyperconvergence est notamment choisie pour la mise à l’échelle des applications d’entreprise, des solutions d’impression, la collaboration, les bases de données, mais également l’évolution vers le Cloud hybride entre autres.

Or parmi ces nombreuses charges de travail, le VDI est en bonne place. En l’occurrence, c’est même à l’origine pour la mise en œuvre d’une infrastructure de bureaux virtuels que l’hyperconvergence était pensée. En d’autres termes, les entreprises ayant entamé leur transformation via l’hyperconvergence disposent d’une infrastructure en mesure d’accompagner les collaborateurs dans la mise en œuvre d’une mobilité massive, passant par le modèle du télétravail et du bureau virtuel.

 

Faire face aux longues périodes

Reste qu’en temps d’urgence, le déploiement de serveurs supplémentaires peut se révéler une véritable gageure. Une infrastructure de bureaux virtuels repose sur un déploiement dans le datacentre de l’entreprise. Or qui pouvait supposer que les besoins en ressources supplémentaires se poseraient sur une période aussi longue que celle que nous venons de vivre ?

Pour Tarik Chougui, Ingénieur systèmes, SME (Subject Matter Expert) Xi Frame chez Nutanix, la réponse est simple : « Personne ! Mais les réponses technologiques sont nombreuses pour répondre à l’urgence. C’est une des grandes forces de l’hyperconvergence. Dans la mesure où l’entreprise dispose déjà d’une solution de VDI, il lui reste à augmenter le nombre des licences attachées aux applications d’entreprise. Et si elle fait face à l’impossibilité d’ajouter des serveurs, le Cloud prend le relais ou bien, au besoin, un combo On Premise/Cloud très efficace. »

 

Quid des entreprises accusant un retard dans leur transformation ?

Ces entreprises restent majoritaires. Au demeurant, même celles ayant opté pour l’hyperconvergence ne disposent pas nécessairement d’une solution de VDI. Alors pour toutes ces entreprises, le Cloud devient une solution particulièrement pertinente.

« Dorénavant, la mise en œuvre des postes de travail virtuel n’a plus besoin de s’appuyer sur un client, comme le fait le VDI. Le desktop as a Service repose sur un simple navigateur et une interface que l’on prend en main en une heure » commente Tarik Chougui. C’est la promesse de l’offre Xi Frame de Nutanix.

Le DaaS est certainement la réponse la plus emblématique à l’urgence rencontrée par les entreprises, même celles ayant opté pour l’hyperconvergence, qui bénéficieront alors et d’une scalabilité bienvenue.

Le DaaS n’exige aucune intervention d’un expert en infrastructure. Il permet en outre de répondre à des besoins qui peuvent s’étaler dans le temps, tout en offrant une réponse immédiate à d’importants besoins en télétravail et dont on peut se séparer aussi simplement. Parce que c’est un service, l’expérience utilisateur prime et c’est bien ce que l’on recherche pour la continuité de son activité.

Le mode de consommation à l’usage de Xi Frame est un atout primordial pour faire face à des situations d’urgence, ou de pic momentané, rapidement déployable dans le Cloud.  Mieux encore, pour ceux qui apprécient sa facilité de déploiement et son expérience utilisateur mais souhaitent conserver ou restaurer sur le long terme les données en local, Xi Frame est également déployable sur une infrastructure Nutanix posée dans votre datacenter.

Le choix alors se fera en grande partie sur la présence ou pas de compétences au sein de l’entreprise. Il se fera aussi selon que l’on est prêt à déployer une solution de VDI pour profiter notamment d’une importante optimisation du stockage, ou que l’on préfèrera alléger sa tâche grâce au DaaS. Quant à la sécurité, en dehors de bonnes pratiques générales, elle n’est pas moins forte en datacenter que dans le Cloud (et inversement) compte tenu de la présence de connexions chiffrées et des politiques de droits d’accès que l’on peut opérer de manière très fine.

En revanche, de là à considérer que l’on peut toujours se passer de solutions de travail à distance, le pas est tel qu’on ne le fera plus.

 

 

NOUS CONTACTER